Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Lytta Basset, La joie parfaite, extrait d'un artiche publié par : http://www.experience-theologie.ch)

On raconte que, du fond de sa forêt, le saint ermite Séraphim de Sarov saluait le pèlerin venu le visiter en ces termes : «Ma joie!» Dans l'état de dépouillement extrême qui était le sien, l'arrivée d'un autre humain ne prenait-elle pas la densité d'une véritable Visitation ? Pour trouver la joie parfaite dans une simple rencontre, ne faut-il pas, dans son intimité, avoir laissé beaucoup de place à tout humain envoyé par le Père-en-quête-d'intimité ? C'est ainsi qu'on peut comprendre la parole de Jean-Baptiste : «II faut qu'il grandisse et que je diminue ». La joie à laquelle j'aspire, c'est de faire le plus possible de place en moi à ce Père qui désire tant une relation d'intimité avec moi. Essentielle pauvreté, qui transforme mon for intérieur en «maison du Père aux innombrables demeures», pour ma plus grande joie, pour Sa plus grande joie.

Partager cet article

Repost 0