Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour cette semaine, les rubriques habituelles :
Le mot du Dimanche
-Préparer le Dimanche

et en prime, une réflexion de Bruno Frappat, Rubrique Humeurs des jours, La Croix, 14/2

"En un mot comme en cent, et n’en dé­plaise aux nuques raides, aux dogmatiques, aux esprits de métal qui vous renverraient au moindre mot aux ténèbres extérieures, il doit exister dans l’Église une liberté de parole, d’expression du ressenti, qui est celle des en­fants de Dieu. On n’aime pas moins sa mère parce que l’on exprime un désaccord sur un fait, un épisode, un projet. Au contraire, c’est la respecter que de lui exprimer ce qui vous traverse le cœur, ce qui vous a mis le mental en capilotade, et, par exemple, les affres de conscience où vous place la situation de ce Mgr W. et de ses semblables.
  Et allons même jusqu’à la polémique, ce dernier stade avant la sainte colère, vous savez cette colère qui dégage les bronches, qui fait que l’esprit se déploie pour ne pas imploser. Préférant s’épancher plutôt que se confiner. Eh bien, oui, il y a des gens qui vous mettent en colère. Des travestisseurs, non pas de grandes et saintes vérités mais de simples réalités humaines (inhumaines), his­toriques. Il y a des gens qui vous brandissent le mot « amour » à chaque bout de phrase et vous intiment l’ordre d’aimer avec une telle autorité que la schlague ne paraît pas loin. Ils ne pourraient pas commencer à nous aimer, nous ? Il y a des gens qui voient dans ce qui se passe des ferments de restauration de la « chrétienté » et louent le pape d’aller dans le sens de leurs illusions. Sont-ce là des alliés du pape ou des adversaires, qui le caricaturent ainsi ? Il y a des gens qui font des pétitions anonymes (original, comme procédé…) dans lesquelles ils comptabilisent soigneusement le nombre de leurs enfants. Il y a des esprits faux qui trompent des esprits faibles. Et vous voudriez qu’on se taise ? Quand on aime sa mère, on lui dit tout ce qu’on ressent et croit voir. Y compris quand des ombres inquié­tantes rôdent autour de la maison.
"

Bonne réflexion et bonne semaine Michèle

Partager cet article

Repost 0