Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

(SAINT AUGUSTIN, Sermon 256, 1,3 : PL 38, 1191, 1192-1193. « Lectures chrétiennes pour notre temps », Abbaye d’Orval, 1973)

 

Chantons dès ici-bas l'alléluia au milieu de nos soucis, afin de pouvoir un jour le chanter là-haut dans la paix. Quels soucis, demandes-tu, avons-nous ici-bas ? Mais comment me voudrais-tu sans soucis, quand je lis : La vie humaine n’est-elle pas une épreuve sur la terre (Job 7,1) ? Comment me voudrais-tu sans soucis alors qu’il m’est dit encore : Veillez et priez, de peur d’entrer en tentation (Mc 14,38) ? Comment me voudrais-tu sans soucis, en ce lieu où l’épreuve est si forte que la prière même qui nous est prescrite nous fait dire : ... Ne nous soumets pas à la tentation ? Comment le peuple serait-il dans le bien-être, alors qu’il s’écrie avec moi : Délivre-nous du mal (Mt. 6,13) ? Et pourtant, mes frères, au milieu même de ce mal, chantons l’alléluia à Dieu qui, dans sa bonté, nous délivre du mal...

Même parmi les dangers et parmi les épreuves, que l’alléluia soit chanté par nous comme par les autres ; car Dieu est fidèle, dit l’Apôtre, et il ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces. Donc, même ici-bas, chantons l’alléluia. L’homme est encore pécheur, mais Dieu est fidèle. L’Apôtre n’a pas dit Il ne permettra pas que vous soyez tentés, mais : Il ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; avec l’épreuve, il vous donnera le moyen de la supporter et d’en sortir (1 Cor. 10,13). Tu es entré dans la tentation ? Dieu te donnera aussi d’en sortir, pour que tu ne périsses pas dans l’épreuve. Ainsi, comme le vase du potier, tu es façonné par la prédication et cuit par l’épreuve. Aussi quand tu entres dans l’épreuve, pense à la sortie : Dieu est fidèle, et le Seigneur gardera ton entrée et ta sortie (Ps. 120,8). Il y a plus : ce corps deviendra immortel et incorruptible, et toutes les épreuves disparaîtront. Ce corps est mortel. Pourquoi mortel ? A cause du péché. L’Esprit, lui, est vie, ce sont les mots de l’Apôtre. Pourquoi ? À cause de la justice. Allons-nous donc négliger ce corps de mort ? Non.

Écoute plutôt : Si l’Esprit de celui qui a ressuscité le Christ d’entre les morts demeure en vous, celui qui a ressuscité le Christ d’entre les morts fera aussi revivre vos corps mortels (Rom. 8,10-11). Combien, à ce moment, notre alléluia sera heureux, sûr et sans obstacle ! Puisqu’il n’y aura plus alors d’ennemi et qu’aucun ami ne périra plus. Là Dieu sera loué. Ici aussi Dieu est loué. Mais ici il l’est par des hommes plongés dans les soucis, là par des hommes vivant dans la paix ; ici par des mortels, là par des êtres définitivement vivants ; ici en espérance, là en réalité ; ici sur le chemin, là dans la patrie.

Dès maintenant donc, mes frères, chantons, non pour agrémenter notre repos, mais pour soutenir nos labeurs, comme on chante sur la route : « Chante mais marche ; soutiens ton labeur en chantant ; n’aime point la paresse ; chante et marche. » Que veut dire « marche » ? Progresse, progresse dans le bien, . . . progresse dans la vraie foi, progresse dans la sainteté. Chante et marche !

Partager cet article

Repost 0