Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

arcabas.jpgDans le cadre de la manifestation "Noël en Alsace" Arcabas exposere à l'église protestante de Saint Pierre le Vieux à Strasbourg, du 23 novembre au 19 décembre 2009 (chaque jour de 11h à 19h)

« C’est une chose que l’on perçoit aujourd’hui : dès que l’on met de l’or sur un tableau, dès que l’on a une sonorité musicale d’une certaine qualité, les gens fuient, s’en vont. Ils disent : « C’est du religieux, je me tiens à distance ! ».
Or, s’il est une valeur à retrouver, une valeur qui surpasse toutes les autres, c’est le sens transcendant de la beauté. C’est d’une importance capitale : autrement, il n’y a pas d’art. »

 

Aracabas, entretien avec Enzo Bianchi, in Arcabas, L’Enfance du Christ », p. 1

Les Nöelies souhaitent faire découvrir l’œuvre d’un artiste essentiel de la vie artistique actuelle.

Présentée en Alsace il y a plus de trente cinq ans, l’œuvre d’Arcabas est pourtant disséminée tant à l’étranger qu’en France, ses créations sont particulièrement présentes en Italie comme dans les environs de Bergame, d’Alba mais aussi en Belgique, au Canada et dans bien d’autres lieux encore.

En France, sa réalisation phare est constituée des compositions réalisées entre 1952 et 1983 en l’église de Saint-Hugues-de-Chartreuse en Isère, devenue Musée Départemental d’Art Sacré.  Mais bien au delà de la Région Rhône-Alpes, il est très présent en Bretagne, en Lorraine, sa région natale, et dans le Nord de la France.

Artiste toujours en recherche de nouvelles expressions, ce créateur multiforme aborde par différentes techniques, tant la décoration architecturale que la peinture de chevalet. Sa puissance d’expression se révèle par l’adaptation parfaite de l’oeuvre artistique au contexte, n’hésitant pas à réinventer de nouveaux thèmes ou à se risquer dans des compositions à mi-chemin entre figuration et abstraction : les oeuvres sont au service d’un discours, d’un sens profond que l’artiste veut explorer, transmettre, offrir à celui qui prendra le temps de s’attarder.

Au cœur du dispositif, une suite monumentale : Passion – Résurrection, série de 8 huiles sur toile, expression unique ne son genre dans le paysage artistique contemporain, renvoyant aux seules réalisations comparables commandées à Chagall, Rouault, Matisse ou Léger pour l’église du plateau d’Assy. De la Passion au tombeau vide, les thèmes traditionnels sont revisités ou réinventés comme Anastasis ou la Pâmoison de la Vierge. Il est autant question de mort que de vie, d’humanité, d’espérance, de Pâques que de Noël car le polyptique d’Arcabas souligne comme nul autre que tout est un !

D’autres peintures permettent d’aborder les expressions non religieuses de l’artiste, ses natures mortes et paysages où un souffle porte le spectateur vers un ailleurs, pourtant si voisin, où chacun est invité à entrer dans l’invisible.

L’espace réservera bien des rencontres.

Cette année, les Noëlies ont le plaisir de renouveler leur partenariat avec le Relais de la Ferme du Château de Dachstein.

Relais

Autour du concept "du champ à l'assiette", ces animations solidaires du handicap ou de l'insertion difficile proposeront du lundi au dimanche de 11h00 à 19h00 une halte gourmande sur le chemin des marchés de Noël. Salon de thé mais aussi petite restauration sur place ou à emporter feront la part belle aux saveurs authantiques de notre terroir. Vous pourrez également découvrir leurs paniers cadeaux pour partager vos découvertes.


Partager cet article

Repost 0