Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Guy Lafon, Tables d’Evangile, Pentecôte, 2001)

 

Le nom d’esprit est bien étrange. Pourquoi ne pas dire, plus simplement, plus concrètement, le souffle ? Le souffle désigne ce qu’il y a de plus insaisissable, de plus immaîtrisable, de plus fort que tout ce que nous pouvons imaginer. Ainsi, le souffle est présent dans le mouvement que nous faisons, sans nous en rendre compte la plupart du temps, quand nous respirons, quand nous aspirons, quand nous expirons. Il est aussi dans le vent, dont nous redoutons la force dévastatrice. Bref, le souffle est léger. Mais le souffle aussi pèse très lourd. Il nous anime, imperceptiblement. Il nous abat, violemment. Que devient donc le souffle, quand nous écrivons ce nom avec une majuscule, quand nous le prononçons dans la foi, quand il devient l’Esprit-Saint ? L’Esprit, le Souffle, manifeste la douceur et aussi l’impétuosité d’un Autre, qui est avec nous, en nous, entre nous. Croire en l’Esprit, c’est faire l’expérience que nous ne sommes pas morts, que nous sommes à jamais vivants, que nous ne sommes pas seuls au monde, que nous avons des frères, que nous avons un Père, que nous sommes, tous ensemble, des fils. On appelle spirituelle cette expérience-là. L’expérience spirituelle est contrastée, comme toute expérience humaine. Quand nous sommes fatigués, il est bon, comme on dit, de souffler ! Mais quand nous sommes raides et durs, il est bon d’être courbé par une bourrasque, comme il arrive aux arbres trop fiers. Cependant, quoi qu’il fasse de nous, l’Esprit nous vient en aide. Dans le labeur, il est le repos ; dans la fièvre, la fraîcheur ; dans les pleurs, le réconfort. Pourquoi ? Parce que l’Esprit est la présence permanente de Dieu à votre vie, à toute notre vie, même quand elle nous paraît méprisable et quand nous la condamnerions. Nous pouvons donc toujours dire à l’Esprit :  « Viens !  » Il n’est jamais un hôte indésirable. En nous transformant, sans nous faire la leçon, l’Esprit nous inspire : il nous enseigne à agir avec les autres en les aimant, comme il nous aspire à lui, qui est l’Amour.

 

Partager cet article

Repost 0